Novi Sad, une occasion pour réfléchir sur la vie en auberge et les copains qu’on doit quitter

IMG_0727

Je sais, j’ai rien posté pendant 4 mois. Après Budapest et mon voyage en train pour Novi Sad, silence radio. Mille excuses ! Mon ordinateur portable a disparu ce qui rendait l’entreprise de publier un article depuis mon téléphone un peu périlleuse. Et impossible d’y ajouter des photos. Et puis honnêtement, ça demande du temps. Et vous allez me dire, le temps c’est pas ce qui manque quand on est en vacances pendant 4 mois ! On va pas partir sur ce débat… Le problème c’est davantage la possibilité de passer du temps seul quand on vit dans une auberge. On a envie de parler avec tout le monde, de participer à tout, on a peur de manquer quelque chose en s’isolant (vous connaissez la FOMO?). Mais petit à petit on apprend à faire son asocial(e) lorsqu’on se rend compte que ce n’est pas  seulement le manque de sommeil qui nous pèse mais les gens ! Surtout les nouveaux guests, avec lesquels il faut recommencer tout le processus, passés les « small talks » du « d’où viens-tu? qu’est ce que tu fais ici? Qu’est ce que tu fais chez toi? Ça fait combien de temps que tu voyages ? et où vas-tu après ? » ça va mieux et certains restent un petit moment et font presque partie de ta petite hostel family ! En réalité c’est le groupe de volontaires de l’auberge et les guests qui restent plus d’une semaine.

IMG_0742

Donc, Novi Sad. C’est une petite ville où il est possible de tout voir en deux jours tranquille mais j’y suis restée quatre. J’avais besoin de me reposer, dormir, après les night shifts qui ont un peu (bon d’accord complètement) déréglé mon horloge interne. Puis passer du temps seule. Passer l’après midi dans un parc à penser, lire, écrire… pleurer. Et ouais mon petit coeur était tout chagriné après avoir dû quitter ma bande de copains avec qui je serais bien restée un mois de plus.

IMG_0752

Pour me faire oublier ma tristesse (en vrai c’était plus pour me souhaiter la  bienvenue, parce que je n’ai pas déballé ma vie en franchissant la porte d’entrée) le réceptionniste de l’auberge m’a proposé un petit verre de rakija dès mon arrivée. Il était 15h. Mais peu importe, ici on boit de la rakjia à toutes heures et en toutes occasions, ils ont même un petit proverbe rakija fixes everything. Je l’ai bien compris après avoir passé un mois au Kosovo, à en boire plusieurs fois dans la journée pour soigner ma toux… Ça fera l’objet d’un autre article !

IMG_0804IMG_0746

Le rakija ou raki (en albanais) est un alcool à 40% qui est généralement fait à partir de prunes ou de coings en Serbie et de raisins au Kosovo et en Albanie (on se croirait presque sur Wikipedia non?) Tout le monde a un grand père/oncle qui en fait lui-même et fournit la famille. Même s’il est servi dans un petit verre, on le boit à petites gorgées (surtout si tu veux avoir un peu moins l’air d’un touriste) et pourquoi pas avec sa bière à côté.

Je ne suis sortie qu’un soir à Novi Sad, avec les proprios de l’auberge et d’autres guests. Mais apparemment c’est une ville qui bouge bien la nuit ! La plupart des gens qui ont entendu parler de Novi Sad connaissent surtout son festival, Exit, qui se déroule en juillet dans la forteresse de Petrovaradin. Je l’ai visitée lors d’un walking tour, il n’y pas grand chose à voir si ce n’est la vue qu’elle donne sur la ville.

novisad

IMG_0769

Et sinon… Le centre ville est très mignon et complètement piéton. Et tout près, lorsqu’on longe le Danube il y a une petite plage de sable blanc où j’ai passé un après midi à discuter avec un local rencontré grâce sur couchsurfing (oui, le site qui te permet de squatter chez des inconnus !)

IMG_0749

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s