Mumbai / on a raté notre train / enfin des parotha / c’est parti pour le Rajasthan ! 

  img_3711

Après Hampi, direction Anjuna, Goa pour retrouver Estelle. Rien d’excitant à Anjuna. La plage est pas terrible mais j’ai quand même pris un bon coup de soleil sur mon petit corps tout blanc de backpacker! Puisque le backpacker en Inde n’a que les bras, le visage et les pieds bronzés (et je peux vous dire que la trace des Birkenstock c’est pas très sexy). Mes jambes qui n’ont pas vu le soleil depuis 7 mois et qui se retrouvent exposées brutalement aux rayons indiens n’ont pas aimé la rencontre soudaine! (problème que seule la voyageuse rencontre, puisque les hommes n’ont aucun soucis à montrer leur jambes, eux!)

img_3720 img_3724img_3725

Bref, le but de se retrouver à Goa c’est de monter ensemble dans le Rajasthan, au nord ouest de l’Inde. Sachant que Goa est encore dans le sud de l’Inde, on sait que le voyage va être long (et donc la compagnie est toujours appréciée dans ces longs trajets en bus et en train!)

Pas de chance pour nous, les grandes vacances scolaires viennent de commencer en Inde et l’agent de la gare nous annonce qu’il n’y a plus de place pour les trains qu’on veut et qu’on aurait dû réserver nos billets il y a 3 mois (il est marrant lui… Je sais même pas où je serais dans une semaine!)

A la station de bus, on achète un ticket de bus hors de prix pour le lendemain soir. Bus pour Mumbai, qu’on voulait éviter, mais pas le choix!
Arrivées à Mumbai, c’est moins pire que ce à quoi on s’attendait. Il faut dire qu’on a choisi le quartier touristique plutôt calme. Tout est relatif hein, on est en Inde dans une grande ville : on s’endort avec le bruit des klaxons en berceuse.

Ce qui est sympa à Colaba, le quartier où on est, c’est l’architecture, quasi tous les bâtiments sont beaux ! Ça nous change !

On a trouvé des petits restau pas loin de la maison (oui c’est comme ça qu’on appelle notre hôtel, je suppose que ça nous manque un peu d’avoir un chez soi alors on se console avec les mots… Et la nourriture!), où on mange dans la rue sur une chaise, notre assiette sur un tabouret en plastique pour 1€. Et on a enfin réussi à retrouver des parotha, ces espèces de crêpes/pancakes qui accompagnent les currys. C’est pas qu’on aime pas les chapatis, mais un bon petit parotha avec de la confiture ou du miel le matin… Je vous raconte pas la tête des indiens au restau ! Ahah

img_3767img_3769img_3786

Le lendemain de notre arrivée, on est allées dans le nord de Mumbai. Rien à voir avec l’architecture du sud. On a l’impression d’être dans une veille ville ou une ville qui tombe en ruine. On retrouve la foule, les voitures, le bruit et les odeurs. Le chaos quoi. Les bidonvilles qu’on longent et la pauvreté se fondent presque dans le décor (pas de photos ici). Bizarrement ici personne ne nous dévisage ou n’essaye de nous vendre quoi que ce soit. Et on a déjà bien assez de sollicitations sensorielles comme ça !

img_3901img_3864img_3880

On loupe notre train à cause des embouteillages de Mumbai. On est ravies comme vous pouvez vous en doutez. Après des aller-retour dans toute la gare et un taxi pour nous emmener dans une autre gare pour pouvoir acheter d’autres tickets (parce que ce n’est pas possible partout quand on est un touriste!) on décide de reprendre le train à la même heure le lendemain. Ou plutôt les mêmes trains. Car on a un changement à Ahmedabad pour ensuite monter à Udaipur, une ville au sud du Rajasthan. On revient à notre hôtel dégoûtées; le réceptionniste, lui, trouve ça très drôle et on va se consoler avec des parothas pour le dîner !

img_3775

Le lendemain, dans le train.
C’est le premier train « seater » qu’on prend en Inde, jusqu’à maintenant on n’avait que pris les « sleeper train » où on a une banquette pour s’allonger.
Pas grand chose de différent, si ce n’est qu’on a moins de place pour nos jambes

Un aveugle qui fait la manche.
Un gars qui vend des jouets pour les enfants.
L’habituel « chai chai chai » du train (pas le « tchou tchou » hein, je parle ici des vendeurs ambulants qui défilent pendant le trajet pour vendre du thé, du café, de l’eau, des snacks, des fruits; bref, vous pouvez faire votre marché quoi)
Et on se reçoit dans la figure des papiers que les passagers de l’avant du train ont jeté.
Nice !

Je vais essayer, à nouveau, de vous décrire un peu cette expérience qu’est le train un Inde, même si je pense que c’est difficile de se l’imaginer tant qu’on ne l’a pas vécu.

Imaginez un TGV (sans le GV en fait, juste un train parce qu’on va pas très vite mais c’est à peu près la même configuration qu’un train normal français), sans vitre (et là on est contentes que le train aille pas aussi vite qu’un TGV parce qu’on en a déjà plein les oreilles) mais avec des barreaux (et quand même la sécurité c’est important ! Mais tu peux ouvrir les porte quand bon te semble). Il y a possibilité de fermer les fenêtres mais on mourrait de chaud si tout le monde fermait sa fenêtre (malgré le nombre de ventilo au plafond) et surtout on manquerait d’oxygène vue le nombre de passagers.

Donc imaginez un train plein. Maintenant avec des gens debout dans l’allée comme dans un bus. Ajouter les vendeurs ambulants (chai-chai-chai-chai) qui se fraient un chemin à travers les wagons avec leur caisses sur la tête. Sentez l’air frais sur votre visage (et le bruit qui va avec), air pas si frais que ça puisque souvent chargé d’odeur plus ou moins sympathiques (souvent moins que plus, je vous épargne les détails)

Et maintenant, imaginez que ce train s’arrête toutes les demies heure. Imaginez que vous avez 500km à parcourir et un deuxième train à prendre avant d’arriver à votre prochaine destination. Plus de 20h de transports… Pourquoi est ce que l’Inde est aussi grande ?!

La bonne question serait : pourquoi est ce que les trains sont aussi lents ???

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s