Bien arrivée / dépaysement total

Après 2 avions (escale à Jeddah) et une nuit de train je suis enfin arrivée chez Ganesh, mon hote trouvé sur workaway. Ça fait du bien !
Paris – Bangalore
Le dépaysement commence avant même d’avoir quitté  Paris car voyageant avec saoudi airlines je crois que je n’ai pas vu un français dans l’avion (ils devaient être en première classe les chanceux)! Les hôtesses parlent anglais ou arabe et on a même droit à une petite prière, diffusée sur les écrans, avant de décoller ! C’était cool : j’ai eu le temps de regarder des films, c’est passé super vite.
image
J’ai atterri à Jeddah vers 16h, heure locale (donc plus tard pour Paris) et après j’avais une escale jusqu’à 2h30 du matin (heure locale). L’aéroport est tout petit, il était bondé, il y avait que des femmes voilées, pas de connexion internet et surtout des sièges super durs (écrit comme ça, ca semble terrible mais en vrai ça allait hein). J’ai finalement trouvé un couple de français dans la soirée (c’est comme chercher Charlie mais en plus délicat) et j’ai bouquiné avec mon casque sur la tête jusqu’à l’embarquement.
Et puis quand on est rentrés dans l’avion j’ai pas compris ce qui se passait. Une personne sur deux voulait changer de place et essayait de négocier avec les hôtesses de l’air (d’après ce que j’ai pu comprendre) et au bout de 15min, alors qu’on était sensés décoller, je crois que ce sont les pilotes qui sont venus pour faire asseoir les gens ! Bref, une petite prière pour la route et on étaient partis pour Bangalore ! C’est ce que je pensais… À 3h du mat alors que j’étais à moitié endormie (tout comme la moitié des passagers qui eux étaient profondément endormis), toutes les lumières s’allument et on nous dit qu’on va atterrir. J’ai pensé que c’était peut être moi qui m’était gourée avec le décalage horaire (j’étais censée arriver à 11h50 à Bangalore, ça fait quand même un grand décalage horaire haha) et là il y a des gens qui montent dans l’avion. Pas des passagers mais du staff avec des gilets fluo. Certains ont des grands sacs en plastique remplis de boîtes, d’autres font je ne sais quoi dans les toilettes et j’entends comme un aspirateur à l’arrière. Je demande à mon voisin ce qu’il se passe et si c’était prévu et il me répond que c’est tout à fait normal et qu’ils sont en train de nettoyer quelque chose (« they are cleaning… » / pour ma défense j’avais encore les oreilles bouchées à cause de l’atterrissage, donc j’ai pas insisté).
Donc, après 1h-2h au sol je ne sais où dans le monde on décolle à nouveau. A 8h j’ai droit à un petit dej bien épicé, comme on l’aime à cette heure de la journée. Puis on atterrit. Douane 1. Douane 2. Récupère mon sac. Tente en vain d’avoir de la wifi. Et je trouve un bus pour me rendre dans le centre ville.
…….
Bangalore
 image
Ça klaxonne, ça zigzag. Il y a du bruit, du monde. Trop de bruit, trop de monde. Je trouve un parc, le Cubbon park, où je me pose. Ça fait du bien. Puis je me perds dans le marché où tout le monde me défigure. Et enfin je prend un auto pour me rendre à la gare. Ça c’était marrant !
…….Bangalore – Udupi
Une fois assise dans le train, j’assiste à un défilé de vendeurs ambulants. Je suis avec un vieux couple d’indiens, deux sœurs et un ami à elles. On échange un peu et j’ai vraiment du mal à comprendre le couple dont l’accent écrase l’anglais (vous avez compris la métaphore ? Enfin plutôt l’inverse d’une métaphore… M’en voulez pas ça fait deux jours que j’ai pas dormi !)
Vers 21h on déplie les couchettes et tout le mond au lit! Avec mon gros sac à dos en guise d’oreiller, le train qui secoue au rythme des klaxons, ça ressemble plus à un parc d’attraction où tout le monde est trop fatigué pour faire la fête qu’à un train couchette (sauf les vendeurs qui eux sont toujours au top!)
15h plus tard on arrive à la gare d’Udupi, toujours avec mon petit couple d’indiens dont je suis bien reconnaissante qu’ils aillent au même endroit que moi malgré toute mon incompréhension devant leur flux de paroles!
image
Oh yeah. Presque arrivée. Je monte dans un rickshaw et le vent de la presque campagne me permet enfin de presque respirer !
Je vois Ganesh qui m’attend au bord de la route, j’y suis! Pfffiou. Trop soulagée d’être enfin arrivée.

Une réflexion sur “Bien arrivée / dépaysement total

Répondre à Agnès L Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s